Blog annuaire-sorties.fr
Image default
Emploi et Enseignement

Quelle préparation au DCG choisir ?

Ouvert à tous les titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme admis en équivalence, le DCG, qui est un diplôme de grade licence conduisant à l’expertise comptable, permet d’obtenir les connaissances de base dans les domaines de la comptabilité et de la finance d’entreprise. Quels sont les modes de formations disponibles, et comment y accéder ?

Les classes préparatoires

Depuis 1986, la préparation aux diplômes conduisant à l’expertise comptable se fait en principe dans les classes préparatoires au sein de certains lycées publics et privés sous contrat avec l’État. Chaque année, la liste des classes préparatoires au DCG autorisée est publiée au Bulletin Officiel du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Généralement, dans chaque académie, il existe deux ou trois classes préparatoires au DCG, et l’effectif est limité à 40 étudiants par classe. Les frais de scolarité sont gratuits dans les établissements publics, tandis qu’une participation est demandée aux étudiants dans les lycées sous contrat, le reste étant pris en charge par la Région et l’État. Pour y accéder, il faut avoir un baccalauréat ou un titre admis en dispense au baccalauréat, et déposer un dossier de candidature en première année. Une entrée directe en deuxième année est possible pour les titulaires de certains diplômes. La formation, qui implique une assiduité et qui est assurée par des enseignants agrégés en économie et gestion ou des experts-comptables, dure trois ans, ce qui représente 2 100 heures de cours. Elle comprend également un stage obligatoire de huit semaines au moins.

Candidature libre, formation initiale ou à distance dans une école privée

Il est à noter que les candidatures au DCG sont individuelles, ce qui fait que la préparation peut se faire de toutes les manières. On peut même se présenter aux épreuves sans les avoir préparées, conditions toutefois d’être bachelier, et cela se ressent sur le taux de réussite faible à l’examen, car les chances de réussite sont minces sans une préparation sérieuse. Ainsi, d’autres possibilités de préparation au DGC sont disponibles, en formation initiale, dans certaines universités et dans des entreprises privées de formation qui sont différentes des lycées privés sous contrats avec l’État et qui sont des prestataires de service public sous contrôle du ministère de l’Éducation nationale. Ces établissements dispensent des cours dans leurs locaux ou sur internet. Force est de constater cependant que la qualité de l’enseignement est très variable. Il en est de même pour les frais de scolarité, le suivi et la qualification des enseignants. Cette alternative peut toutefois convenir à un candidat qui a déjà un parcours professionnel derrière lui et qui souhaite seulement se présenter à quelques UE.

La formation en alternance

En optant pour la préparation au DCG en alternance, l’étudiant a la possibilité d’accéder à une insertion professionnelle grâce à des compétences acquises pendant sa scolarité et de valoriser son expérience en entreprise. Parmi les principaux avantages, de la formation en alternance figurent les coûts qui sont pris en charge par l’employeur. En effet, le stagiaire a le statut de salarié, et perçoit un salaire correspondant à un pourcentage plus ou moins important du SMIC, en fonction de son ancienneté dans l’entreprise et de son âge. Il est cependant judicieux d’être attentif à plusieurs paramètres avant de se lancer sur cette voie, car le stagiaire n’a pas le statut d’étudiant, et n’a donc ni bourse ni accès aux résidences universitaires. En outre, ce type de formation exige une grande capacité de travail. Le stagiaire a peu de temps libre, car il doit honorer ses engagements avec l’entreprise. La question de la qualité de la prestation des organismes de formation s’impose également.

Préparation du DGC à l’université

La réforme des examens comptables de 2007 prévoyait que la préparation du niveau master et du Diplôme supérieur de comptabilité et gestion (DSCG) était réservée aux universitaires. Certaines universités ont aussi pris la décision de mettre en place des préparations au DCG en formation initiale ou en alternance, ainsi que les licences reprenant essentiellement le programme du DCG. Cela permet de se présenter aux épreuves du DCG tout en préparant un autre diplôme. L’enseignement est généralement assuré par des professeurs disposant d’une agrégation en économie et gestion, des universitaires ou des professionnels du secteur de la comptabilité et de la gestion. L’inscription en formation initiale peur faire sur le site national d’admission dans l’enseignement supérieur (PARCOURSSUP), ce qui confère le statut d’étudiant. Ce n’est pas le cas pour les formations en alternance mises en place par les universités. En principe, les frais de scolarité en formation initiale sont ceux d’une licence, mais certaines universités y ajoutent de frais spéciaux qui peuvent parfois être assez élevés.

La valorisation des l’acquis de l’expérience

La Valorisation des acquis de l’expérience (VAE) représente également une possibilité intéressante pour obtenir le DCG. Pour cela, le candidat doit préparer un dossier pour une ou plusieurs UE et justifier d’au moins une année d’activité salariée, non salariée ou bénévole en rapport avec le champ du DCG. L’accompagnement peut être assuré par des établissements supérieurs, des lycées ou des groupements d’intérêt public de formation continue et d’insertion professionnelle.

A lire aussi

Comment étudier et maîtriser les mathématiques ?

Laurent

Comment bien choisir son école privée ?

Laurent

Pourquoi choisir une culotte Made in France ?

Franck

DESCF : cours académique ou par alternance, vers lequel s’orienter ?

Claude

Comment recruter les meilleurs talents?

Laurent

Les astuces pour se lancer dans un emploi de recruteur

Laurent

Recyclage en matière de premiers secours au travail

Laurent

Avoir des idées sur le salaire d’un Personal Shopper ?

Laurent

Mieux vendre au téléphone, nos conseils pour le service client

Oscar