Blog annuaire-sorties.fr
Image default
Sciences et Technologies

Dépenses associées aux sites internet : quelles procédures comptables à suivre pour les enregistrer ?

Dépenses associées aux sites internet : quelles procédures comptables à suivre pour les enregistrer ?
Rate this post

Les entreprises qui disposent un ou de nombreux sites internet doivent engager régulièrement des charges à ces derniers. Ces dépenses comprennent en général les coûts liés aux rédactions d’articles effectuées par des professionnels, les acquisitions des noms de domaine, les dépenses d’hébergement, la publicité internet, etc. Dans cet article, vous allez saisir l’opportunité de découvrir les étapes à franchir pour pouvoir comptabiliser les dépenses engagées aux sites internet.

Traitement comptable de la publicité appropriée au site internet

À l’occasion de la promotion de son site web sur internet, l’entreprise est amenée à réaliser couramment des frais de publicité auprès de régies professionnelles. Autrement dit, elle doit collaborer avec des sites partenaires ou se servir de Google Adwords. En recourant aux services proposés par le comptable à Ixelles, Saint-Gilles ou à Bruxelles, la société peut comptabiliser les dépenses de publicité.

Pour cela, il faut débiter les comptes 623 et 44566 et créditer en même temps le compte 401. Les comptes débiteurs se réfèrent à la publicité et à la TVA déductible sur autres mobiliers et services. Le compte du crédit fait référence aux fournisseurs en matière de comptabilité.

Enregistrement de l’achat des noms de domaines

Les frais liés à l’obtention des noms de domaine peuvent être portés dans le compte des immobilisations. Dans ce cas, ils sont figurés à l’actif. Dans d’autres circonstances, le comptable à Ixelles peut les comptabiliser en compte charges. Il est en effet possible de procéder à une écriture spécifique propre à cette opération.

Il est essentiel de créditer le compte 401 pour la somme toute taxe comprise de la facture. Aussi, il faut débiter plusieurs comptes comme le compte 651 et le compte 44566 pour la somme hors taxe des frais de noms de domaine et pour celle qui est associée à la TVA. En comptabilité d’entreprise, ces comptes débiteurs indiquent les redevances pour valeurs similaires, droits, logiciels, procédés, marques, licences, brevets et concessions.

En général, un nom de domaine est spécialement réservé pour une durée d’un an au moins. La plupart du temps, cela signifie que la dépense doit être neutralisée en matière d’exercice comptable par une charge constatée d’avance.

Ecriture comptable relative aux dépenses d’hébergement

Un site internet doit être hébergé. Dans ce sens, l’hébergement marque le lieu où peuvent être enregistrés tous les renseignements et les fichiers du site. La société peut en effet avoir à son entière disposition ses serveurs personnels. Pour cela, il est habituel de passer par un prestataire professionnel, équipé et compétent.

L’enregistrement comptable des charges d’hébergement de site internet peut être réalisé comme suit :

  • Il faut créditer le compte 401 sur les fournisseurs pour la somme TTC du récépissé,
  • Il est aussi inévitable de débiter les comptes sur les locations (le compte 613) pour la somme hors taxe des frais d’hébergement ou le compte 44566 pour la somme liée à la TVA.

Enfin, pour la rédaction des contenus du site, le compte créditeur 401 est à considérer. En contrepartie, le débit du compte 604 sur les achats d’études et de prestations ou le compte 44566 sont à tenir compte.

Related posts

Qu’est-ce qu’un détecteur de mouvement Optex ?

Laurent