Blog annuaire-sorties.fr
Image default
Commerce et Economie Gastronomie

Monter sa friterie Belge à Bissau au Sénégal

Voilà un titre d’article bien singulier me direz-vous. Qui pourrait avoir la drôle d’idée de monter une friterie belge au Sénégal, dans un pays où il fait si chaud que les frites sont probablement la dernière chose que l’on a envie de manger lorsqu’on est dans la rue… Et bien c’est moi, enchanté de vous rencontrer, je m’appelle Franky et je suis Belge. 

D’où est venue cette idée ?

fries and ketchup

Commençons tout de suite par la question qui intéresse tout le monde, comment est-ce qu’une idée aussi saugrenue a pu émerger de mon esprit.

Tout a commencé quand j’ai commencé mes études en restauration et plus particulièrement en cuisine. Je suis d’origine sénégalaise, du moins mes parents le sont, et j’ai toujours connu la nourriture sénégalaise à la maison, mais j’avais ce contraste avec ce que je pouvais manger chez mes amis, dans la rue, au fast food ou au restaurant. Je me suis donc rapidement essayée à mélanger ces deux cultures en prenant ce qui me plaisait le plus à gauche et à droite. C’est de cette manière que j’ai réalisé mes premières recettes originales, mais je n’avais pas encore pour projet de monter une friterie à Bissau à l’époque.

L’idée de la friterie est venue un jour où nous devions envoyer un colis Belgique Sénégal Bissau à l’une des sœurs de ma mère. J’ai vu que ma mère envoyer énormément de produits alimentaires Belges et notamment des pommes de terre. C’est quand j’ai identifié cette demande et la possibilité de faire acheminer des denrées alimentaires depuis la Belgique vers le Sénégal via conteneur que l’idée m’est venue. 

Mise en place du plan d’action

Une fois que j’avais l’idée en tête, je n’avais plus qu’à tout faire pour qu’elle se réalise. J’ai donc poursuivi mes études de cuisine, afin de me former auprès de plusieurs chefs et parfaire mon savoir-faire.

En parallèle j’ai continué d’expérimenter des plats et de mélanger gastronomie sénégalaise et belge, afin de créer quelque chose d’unique qui puisse conquérir le cœur et le palet des Sénégalais. Ce fut évidemment une partie très très difficile, car si j’avais la possibilité de faire livrer des conteneurs de pomme de terre, de graisse de bœuf, etc. Je devais tout de même réussir à marier des saveurs très différentes. Ma famille m’a été d’une très grande aide, car elle m’a servi de groupe test durant plusieurs années, puis j’ai finalement réussi à avoir une dizaine de plats bien travaillés et mélangeant parfaitement les saveurs des deux pays.

Une fois mes recettes prêtes, c’est ma famille sur place qui m’a aidé à monter le projet. J’ai dans un premier temps trouvé un emploi de cuisinier dans un bon restaurant de la ville, puis en parallèle j’ai lancé mon activité. Aujourd’hui encore, je ne suis qu’au début de cette drôle d’aventure, mais qui sait de quoi demain sera fait.

A lire aussi

Pourquoi choisir une culotte Made in France ?

Franck

La fabrication additive, peut-elle réduire les délais et les coûts de production ?

Laurent

Compétences requises pour la GRH

Laurent

LES 10 MEILLEURS CONSEILS POUR UN ÉCLAIRAGE ÉCONOME EN ÉNERGIE

Laurent

Les avantages de l’impression 3D

Laurent

Créez votre propre entreprise

Laurent

Google Tag Manager: Introduction et avantages de cet outil gratuit

Oscar

Causes, effets et solutions au problème croissant du gaspillage alimentaire

Laurent

Bien vous faire comprendre grâce à une parfaite traduction simultanée

Achille Web